la Célébration de jubilé d’or de la Constitution Dogmatique DEI VERBUM

Le premier Vice-Président du Symposium des Conférences Episcopales de l’Afrique et du Madagascar SCEAM, l’Evêque Louis Portella Mbuyu a affirmé que la célébration de jubilé d’or de la Constitution Dogmatique DEI VERBUM donne à chacun et à tous l’opportunité de réfléchir sur ce qui a été fait dans le passé et sur le grand travail qui reste à faire dans l’effort d’évangélisation de l’Eglise en Afrique.

Au cours de leur 16ème Assemblée Plénière à Kinshasa (RD Congo) en 2013, les Evêques de l’Afrique ont souligné la nécessité d’approfondir leur effort d’évangélisation dans le domaine de l’apostolat biblique de la justice et de la paix, de la réconciliation et de la bonne gouvernance, bref dans le développement intégral, humain en Afrique.

Pendant leur 16ème Assemblée Plénière en 2013 à Kinshasa (RDC), les évêques d’Afrique ont insisté sur la nécessité d’approfondir l’évangélisation à travers l’apostolat biblique, la justice, la paix, la réconciliation, la bonne gouvernance, bref le développement intégral humain en Afrique. Ces domaines, a-t-il dit, constituent des défis pour l’Afrique.

Mgr Louis Portella a, en outre, demandé qu’il y ait de nouvelles formes et de nouveaux moyens de la proclamation de la Parole de Dieu pour promouvoir non seulement l’apostolat biblique mais aussi l’effort d’Evangélisation générale en Afrique.

Au nom du SCEAM, il a exprimé sa gratitude à l’égard de la Conférence Episcopale du Rwanda pour avoir accueilli les travaux de ce colloque.

Au cours de la célébration eucharistique, Mgr Mbuyu qui est aussi l’Evêque de Kinkala au Congo Brazza, a souligné qu’il n’est pas suffisant de proclamer la parole de Dieu mais qu’il faut surtout la mettre en pratique, dans la vie quotidienne. La parole de Dieu, a-t-il ajouté, doit être vécue dans chaque activité quotidienne et en communion avec d’autres peuples.

La célébration du Jubilé d’Or sera tenue à Kigali du 10 au 14 Novembre 201 a pour thème « Dei Verbum, borne milliaire sur le Chemin ecclésial (DV, nº 3). Apport exégétique, théologique, spirituel, pastoral, et œcuménique dans la vie de l’Eglise en Afrique. »

Dans son discours de bienvenue, le Secrétaire Général de la Fédération biblique Catholique, Révérend Père Jan J. Stefanow, a souligné que Dei Verbum est en effet la Magna Carta de la Fédération Biblique Catholique (FBC). C’est en fait ce document qui a donné naissance à cette fédération.

Dans son allocution, il a invité les évêques africains à donner priorité à l’apostolat biblique; il a fait écho des recommandations de la Fédération Biblique Catholique lors de son Assemblée plénière à Bogotá, en Colombie en 1990 mises en pratique en 2010 avec la tenue d’un synode sur la Parole de Dieu. Il a finalement souligné la nécessité d’incarner ou de contextualiser la Parole de Dieu.

Pour que l’Apostolat biblique en Afrique soit plus effectif, il a recommandé la décentralisation de la coordination de l’apostolat biblique. Ceci peut être fait á travers la mise en œuvre des coordinateurs de zones pour refléter les activités locales, car l’Afrique est grande. Elle a besoin d’être divisée en zones. La vitalité de la Fédération Biblique Catholique ou celle de l’Afrique, a- t – il ajouté, dépend des efforts collectifs de tous ses membres et l’établissement des bureaux régionaux pour appuyer le Coordinateur continental du Centre Biblique pour l’Afrique et Madagascar (CEBAM).

Révérend Père Lucien Yves Evaga Ndjana, directeur du Centre Biblique pour l’Afrique et Madagascar (CEBAM), a situé dans le contexte ecclésial le thème de la célébration et les principaux thèmes soulevés dans Dei Verbum.

Les participants ont été bien accueillis à Kigali par le Président de la Conférence Episcopale des évêques au Rwanda, son Excellence Smaragde Mbonyintege, évêque du diocèse de Kabgayi. Il a aussi invité à une collaboration plus étroite sur le continent particulièrement dans l’apostolat biblique.

Le sommet de la cérémonie d’ouverture fut l’intronisation de la Bible dans la Salle de Conférence du Centre Saint Paul, à Kigali. Dans l’esprit œcuménique, le Révérend Canon Emmanuel Kayijuka, de l’Eglise anglicane au Rwanda, prononça un sermon basé sur les lectures choisies pour la circonstance.

A cette célébration, étaient presents l’archévêque de Kigali, Son Excellence Thaddée Ntihinyurwa, son Excellence Mgr Vincent Harolimana, évêque du diocèse de Kibungo et chargé de l’apostolat biblique au sein de la Conférence épiscopale du Rwanda ; Mgr Phillipe Rukamba, évêque de Butare et Mgr Antoine Kambanda, évêque de Kibungo.

Parmi les participants invités à cette cérémonie figurent des exégètes, théologiens, pasteurs et laïcs venant de plus 20 pays africains et des observateurs venus d’autres continents.

Sont aussi présents des prêtres, séminaristes, laïcs et la Société Biblique au Rwanda et des membres de quelques églises protestantes.

Cette célébration de six jours tenue à Kigali au Rwanda a été organisée par le SCEAM avec l’aide de l’Eglise en détresse et Missio, Aachen, Allemagne, deux agences partenaires du SCEAM.

Le Symposium des Conférences épiscopales d’Afrique et du Madagascar (SCEAM) comprend 37 Conférences Episcopales et 8 conférences Episcopales régionales. Le Président de la SCEAM est son Excellence Mgr Gabriel Mblingi, Archevêque de Lubango (Angola9. Le premier Vice-président est son Excellence Portella Mbuyu, évêque de Kinkala (Congo Brazzaville9 ; le Second vice-président est son Excellence Gabriel Yaw Anokye, Archevêque de Kumasi (Ghana) le Secrétaire General est le Révérend Père Joseph Komakoma. Le Secrétariat est basé à Accra, au Ghana. www.secam.org / sceam.org

English
Subscribe to SECAM Newsletter
Church-Family of God in Africa, Celebrate your Jubilee! Proclaim Jesus Christ your Saviour.
Your Information will never be shared with any third party.