Le SCEAM ravi de la récente visite du Pape François en Afrique

Le Symposium des Conférences Episcopales d’Afrique et de Madagascar (SCEAM) se réjouit de la récente visite du Pape François dans trois pays africains, où il a été accueilli avec enthousiasme par une foule immense qui attendait parfois patiemment, étendue sur des distances très tôt le matin, surtout, à Antananarivo, Madagascar. Le Saint – Père lui – même a dit qu’il était au Mozambique, à Madagascar et en Ile Maurice du 4-10  Septembre 2019, comme pèlerin de paix et d’ espoir, tout en tirant l’ attention des trois pays (et même de l’Afrique entière) sur Christ comme l’espoir du monde entier , et sur son évangile comme « le ferment le plus puissant de fraternité, de liberté, de justice et de paix pour tous les peuples » (Audience générale, un jour après la visite, le 11 septembre 2019) .

Au Mozambique, un pays qui a tant souffert dans le passé à cause d’un conflit armé prolongé et qui a récemment été frappé par deux cyclones dévastateurs tuant beaucoup de personnes, le Pape François a déclaré qu’il est allé «semer des graines d’espoir, de paix et de réconciliation». C’est une déclaration profonde et consolante, non seulement pour le Mozambique, mais pour d’autres pays africains dans des situations similaires. Et pour un pays qui se prépare aux élections, l’appel du Saint-Père à la paix et à la réconciliation au Mozambique est opportun et urgent, comme l’a exprimé Mgr. Sithembele Sipuka, évêque de Mthatha, Afrique du Sud, et 1er vice – président du SCEAM.

Pour surmonter les conflits, le Saint – Père encourage les autorités du Mozambique a faire l’option de la paix, «les exhortant à travailler ensemble pour le bien commun », tout en remerciant tous ceux qui ont travaillé très dur dans le processus de paix dans le pays , qui a été signé le 1 er août 2019 . De même Il a exhorté les jeunes, qui se sont réunis de différents milieux religieux pour l’accueillir, à contribuer à la construction du pays et aux traditions des personnes âgées, pour surmonter le pessimisme et l’anxiété, et répandre l’amitié sociale. Parallèlement, le pape François a fait l’éloge de la joie et de l’enthousiasme de la jeunesse malgache, en rappelant à tous (ainsi qu’à tous les autres jeunes Africains) l’amour de Dieu pour chacun d’eux et combien précieux chacun est pour lui. Il les a encouragés à rechercher et à se battre pour le bien en eux et chez les autres; d’éviter toujours les tentations qui peuvent les éloigner, eux et les autres personnes qui les entourent, de Jésus.

A Madagascar, un pays riche en beauté et en ressources naturelles et animé par le traditionnel esprit de solidarité, mais marqué par une grande pauvreté, le pape François a exhorté les gens à « surmonter l’adversité et à construire une culture de développement en combinant respect de l’environnement et justice sociale. »  Mgr Sithembele Sipuka fut « heureux de ce que le Pape se soit rendu à Madagascar », déclarant qu’il « est un pays isolé et en difficulté. Il était bon que le Saint-Père accorde son attention paternelle à Madagascar. C’est une leçon pour nous en Afrique d’être informé de la situation de besoins des pays voisins en Afrique et de se soutenir mutuellement ». Tout cela nous invite à intensifier nos efforts en faveur de la solidarité, qui consiste principalement à valoriser nos semblables et à respecter ce qu’ils sont en tant qu’individus (Sollicitudo rei socialis, 1987).

À Ile Maurice, le pape François a visité le «lieu d’intégration entre différents groupes ethniques et cultures». Le Saint – Père a noté un solide dialogue interreligieux et d’amitié entre les diverses communautés de foi, quand il a trouvé un beau bouquet pour lui dans la maison des évêques envoyé par le Grand Imam comme un signe de la fraternité. Ici, le Pape a décrit les Béatitudes comme la carte d’identité des disciples du Christ, et un antidote contre la tentation à l’égoïste  et à la discrimination. ” C’est aussi le levain du vrai bonheur, empreint de miséricorde, de justice et de paix ”. Lors de sa rencontre avec les dirigeants du pays, le Saint – Père a apprécié leur engagement à harmoniser les différences comme une initiative commune et les a encouragés à continuer dans leurs efforts à accueillir les personnes, à maintenir et à développer leur vie démocratique. Une autre leçon pour toute l’Afrique.

A la fin de sa visite , (la  deuxième en Afrique subsaharienne) , le Pape François a exhorté les personnes présentes à l’audience générale du 11  Septembre 2019 à remercier Dieu et à lui demander que les graines semées dans le voyage apostolique puissent porter des fruits abondants pour les peuples du Mozambique, de Madagascar et de Ile Maurice (et nous nous engageons à ajouter toute l’Afrique) .

Nous, de notre part, en Afrique et dans ses îles, nous continuons à remercier Dieu pour le succès de la visite apostolique et le confions à la sollicitude maternelle de la Très Sainte Vierge Marie afin qu’elle porte des fruits durables pour le continent. Amen

Français
Subscribe to SECAM Newsletter
Church-Family of God in Africa, Celebrate your Jubilee! Proclaim Jesus Christ your Saviour.
Your Information will never be shared with any third party.